Everton a bien cru s'offrir le scalp des Gunners ce soir à Goodison Park, mais les hommes d'Arsène Wenger sont parvenus à égaliser dans les derniers instants de la partie (2-2).

Difficile vainqueur de Crystal Palace la semaine passée pour la première journée de championnat anglais (2-1), Arsenal affrontait Everton ce soir à Goodison Park pour la deuxième journée de Premier League. Un premier test important pour les Gunners d’Arsène Wenger, qui se présentent avec Alexis Sanchez titulaire en pointe, soutenu par Chamberlain et Ozil sur les côtés. En face chez les Toffees, Lukaku est aligné en attaque, avec Pienaar et Mirallas.
Et les premières minutes de la rencontre ne vont pas rassurer quant à l’état de forme du club londonien en ce début de saison. Pressés très haut d’entrée, les Gunners vont multiplier les imprécisions techniques dans l’entrejeu, et les Toffees d’en profiter. Pour autant, c’est bien Arsenal qui s’offre la première occasion du match grâce à Oxlade-Chamberlain dont la reprise aux 20 mètres flirte avec la cage de Tim Howard (15e). Dans la foulée, Everton ouvre pourtant la marque grâce à Seamus Coleman, bien servi par Barry (19e). 1-0 pour les locaux, qui continuent d’attaquer par l’intermédiaire de Mirallas, très en jambe ce soir (22e). Le Belge fait souffrir l’arrière-garde londonienne et Arsenal ne parvient plus à garder le ballon. Pire, à la fin de la première période, Lukaku se défait de Mertesacker et glisse le ballon à Naismith (en position de hors-jeu) qui trompe Szczesny (45e). 2-0, le public est aux anges.
Au retour des vestiaires, Sanchez, décevant aujourd’hui, est immédiatement remplacé par Olivier Giroud. Néanmoins, Arsenal déjoue toujours et les milieux de terrains multiplient les interventions très limites dans l’entrejeu, à l’image de ce tacle très dangereux de Wilshere sur Barry (54e). Giroud tente alors de réveiller son équipe et se procure plusieurs occasions franches (63e, 67e, 68e) sans pour autant trouver la faille. Arsenal finira par être récompensé de ses efforts grâce à un but de Ramsey (83e), déjà buteur lors du premier match. Si le réveil est tardif, ce but a totalement galvanisé les Gunners, qui se jettent dans la bataille. Finalement, c’est Giroud qui délivrera les siens en égalisant dans les derniers instants de la partie (90e) d’une jolie tête croisée. Arsenal aura peiné, mais a assuré l’essentiel. Mais que ce fut laborieux...