Selon le secrétaire national de la JFpi, ceux qui s’entêtent à proposer la candidature du président Gbagbo à la présidence du Fpi sont contre lui. Pour Konaté Navigué , le nom de Laurent Gbagbo doit être épargné pour lui donner la chance de sortir des griffes de la Cpi. « Il ne faut pas insulter Gbagbo. Il ne faut pas dégrader Gbagbo en voulant le ramener à la présidence du Fpi. Au dernier réaménagement du secrétariat général, des camarades ont grogné parce qu’ils estimaient qu’Affi les a rétrogradés. Pourquoi les mêmes veulent rétrograder Gbagbo en voulant le ramener à la tête du parti alors que nous le reconnaissons tous comme celui qui a élu président de la République aux élections de 2010 ». Navigué a appelé le Fpi à s’humilier pour la dignité de Gbagbo. « C’est au Fpi de discuter et non à Gbagbo de négocier pour sa propre libération. Gbagbo doit rester digne». Abordant l’épineuse question des élections, le secrétaire national a été catégorique. « Je ne suis pas d’accord avec ceux disent de ne pas aller aux élections. Laurent Gbagbo nous a toujours dit que la politique de la chaise vide n’est pas bonne. Après le boycott de la présidentielle de 1995, le Fpi a participé aux élections locales de 1996. La politique, c’est la bataille électorale. Ça serait une démission de ne pas aller aux élections», a fait remarquer Navigué.


autre presse