L’affaire ne fait peut-être pas encore grand bruit vue la loi du silence qui a toujours régné à la CPI sur ce genre de cas. Toutefois, la dénonciation du juge pro-RDR, Epiphane Zoro
Bi Ballo dont la qualité d’expert indépendant est récusée par Charles Blé Goudé commence à faire désordre à la CPI…

Et si Charles Blé Goudé avait frappé là où ça fait mal ? Mise en lumière le jeudi 02 octobre dernier lors de la quatrième et dernière journée de l'audience de confirmation des charges, l’affaire du juge pro-RDR, Epiphane Zoro Bi Balo présenté abusivement à la CPI comme un expert indépendant crée actuellement une sorte de malaise dit-on à la Haye. Selon une source proche du service presse de la cour pénale internationale,la pilule a du mal à passer dans les arcanes de la CPI.

Notre source rapporte même que du côté de la cour, la colère
monte. Et la question est maintenant de savoir comment l’on a pu se laisser abuser avec un fait aussi voyant. Malaise bien perceptible donc à la CPI au moment où les trois juges doivent trancher et dire si oui ou non, les charges doivent être confirmées contre Blé Goudé.
Attendu depuis les premiers jours de l’ouverture de l’audience de confirmation des charges contre lui, il faut dire que celui qui fut ministre de la jeunesse du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo a fait fort lors de son discours.« Après l’avoir écouté, je me suis même demandé à un certain moment si Blé Goudé avait réellement besoin d’un avocat…» s’est émerveillé le bouillant professeur Jean-Charles Coovi Gomez, historien-égyptologue,
spécialiste des milieux diplomatiques qui vit à Paris.

En effet, avec la verve qu’on lui connaît, Charles Blé Goudé a
réussi à jeter le doute dans l’esprit des juges de la CPI en dénonçant avec tact, la coloration pro-RDR de l’expert dit indépendant,choisi par la CPI pour assister Mme Paolina Massidda,représentante légale des victimes.« Zoro Bi Epiphane qu’on a présenté ici comme un indépendant,a montré sa carte de militant d’Alassane Ouattara a un
meeting ouvert du parti de Ouattara.Il a même tenté d’être candidat sous la bannière du parti de Ouattara à Sinfra, sa ville. Est-ce que quand on est militant d’un parti politique, on peut être indépendant ?… » C’est en ces termes que Charles Blé Goudé a fait tomber le masque du juge Epiphane Zoro Bi Balo. Militant du RDR tapis au sein de la cour
sous un manteau d’expert indépendant.

Que vont décider les juges de la CPI mis devant les faits accomplis face à ce parti-pris flagrant de la procureure Fatou Bensouda ?
Mystère pour l'instant.
On sait par contre que trois mois avant le verdict des juges, certains observateurs de la cour internationale de justice se demandent si ceux qui voulaient enfoncer le prévenu Charles Blé Goudé en faisant siéger le juge Epiphane Zoro Bi Ballo, ne lui ont pas finalement rendu service./.
AUGUSTIN Djédjé
Aujourd’hui