Au procès de la CPI Le Témoin de ce jour Appelé P97 Et masqué Pour, Dit-on, « Raison de sécurité » A été Par nos soins Démasqué.

Derrière le masque Se cachait L’ hideux et ombreux visage D’un triste et sinistre personnage : Un certain Gnangadjomon Koné Parvenu Député de Dianra Village du département de Mankono Au nord de la côte d'Ivoire.

 

Ce qui intrigue et heurte la morale De nous autres C’est la façon opportuniste par laquelle Il s’est Gnangadjomon Koné Servi De sa thèse Comme un cache-sexe Pour se tailler Un costume de spécialiste Des mouvements des ''jeunes patriotes'' ivoiriens Et venir Dans le prétoire de la CPI Témoigner Dérobé derrière un masque et une langue de bois.

Ce qui intrigue et heurte la morale De nous autres C'est que Gnangadjomon Koné Sous la houlette du chef rebelle Soro Kigbafori Guillaume Il fut Un partisan de la dissidence-machette de la FESCI Puis membre actif du MPCI Cet attroupement d’hommes en gris-gris et en armes Qui convinrent Pour notre malheur De marcher sur les cadavres de nos parents Pour arriver au pouvoir Par la voie des armes Et non des urnes.

 

Une contribution de Léandre Sahiri