L’on se souvient que tout récemment, un rapport produit par des experts commis par Essy Amara en infrastructures et travaux publics, n’a pas manqué d’exprimer sa fierté pour Tidjane Thiam et Don Mello pour leur apport dans l’élaboration des études de faisabilité des projets d’infrastructures en phase d’exécution par le régime Ouattara.ù

 

La pertinence de l’état des lieux fait par l’équipe d’Essy Amara a même fait dire à certaines personnes que Don Mello serait intervenu auprès d’Essy Amara pour la production du document dont Connectionivoirienne.net a publié partiellement des extraits.

Non, Don Mello ne peut pas s’autocélébrer, s’il était intervenu dans la rédaction du document. L’on peut dire donc que l’état des lieux est sincère, puisque l’homme n’ y est pas intervenu.

Une telle marque de sympathie d’Essy Amara vis-à-vis de ces experts ivoiriens n’a manifestement pas laissé indifférent M. don Mello.

Pour la première fois, l’on remarquera que Don Mello ménage le président Houphouët-Boigny sans l’égratigner dans un livre à paraître bientôt. Un retour de l’ascenseur à Essy Amara, qui ne fait point mystère de son ambition de réhabilité Houphouët-Boigny.

Essy Amara peut ainsi se réjouir d’avoir contribué modestement à ramollir le ressentiment des farouches opposants d’Houphouët-Boigny vis-à- vis du vieux, et de rapprocher davantage partenaires et adversaires du premier président ivoirien. Un pas vers l’unanimité autour de la mémoire de Félix Houphouët-Boigny?

 

Assurément, « sur la route de la souveraineté », aucune concession n’est de trop. c’est le titre de l’ouvrage. Et si aucune concession n’est de trop, les esprits sont-ils prêts à accepter la mutation de l’ancien DG du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) en expert dans l’économie cacaoyère ?

Y’a-t-il antinomie ? Non, parce que l’on oublie souvent que le BNETD dont il a eu la charge, dispose d’un « Département Agriculture », dirigé, à l’époque, de mains de maître par l’expert Diabagaté Aboulaye, avant que ce dernier ne soit appelé tout naturellement auprès du ministère de l’Agriculture, en qualité de Conseiller Technique chargé de la même matière.

Après les infrastructures et les travaux publics, Don Mello assure certainement sa mutation professionnelle et se projette dans la Mafia de l’économie cacaoyère.

Bienvenue à André KIEFFER, épisode 2. Qu’il attache bien sa ceinture, même si nous n’avons nullement l’intention de lui faire peur.

 

Une contribution de Dapa Donacien

Chroniqueur Indépendant

dapadonacien@yahoo.fr