L'un est au pouvoir et s'affiche comme l'un des pires dictateurs que l'Afrique ait connus ces dernières décennies. Il persécute et emprisonne ses opposants génants de sorte qu'il ait la roue libre pour mieux porter son costume d'homme providentiel qu'il s'est taillé dans le mensonge et la haine.

L'autre est opposant et aspire par ses basses manoeuvres à parvenir au pouvoir avec un parti qui l'excommunie pourtant. Encore opposant, il persécute ses camarades de lutte jusqu'à les faire emprisonner.

En ce moment deux procès se déroulent, celui du Président Gbagbo à la Haye et celui de Madame Gbagbo aux Assises à Abidjan mais Affi n'en a cure. Qu'en serait-il s'il avait les rênes du pouvoir?

 

lu pour vous sur  facebook la page de Théophile Gbagbo