Le poste de Premier ministre reste Pdci avec la reconduction à ce poste de Daniel Kablan Duncan. Dans le cadre de l’accord non écrit qui lie le Rdr au Pdci-Rda, on pourrait dire que le pacte est respecté. Cependant, il ne respecte pas la volonté de Bédié. Daniel Kablan Duncan, c’est un secret de polichinelle, n’est pas le choix de Bédié. A ce poste, Bédié a toujours souhaité que soit nommé un cadre baoulé Pdci. Après le passage raté de Jeannot Ahoussou à ce poste, Bédié misait sur son neveu Niamien N’goran, actuel inspecteur général d’Etat. A défaut, il aurait préféré l’actuel secrétaire général adjoint de la présidence, Thierry Tanoh dont le père fut ancien maire de Daoukro. Hélas, il n’aura pas satisfaction. Duncan est un choix personnel d’Alassane Ouaattara, pas vraiment parce qu’il est Pdci mais parce que les deux personnalités sont liées par une vieille amitié et partagent les mêmes réflexes professionnels. Pour Ouattara, Duncan est un homme compétent et il l’a encore répété ce mercredi à l’occasion de la présentation des vœux du gouvernement au chef de l’Etat. « Je vous félicite tout particulièrement monsieur le Premier ministre, pour votre compétence, votre leadership, votre efficacité et votre action à la tête du gouvernement », a déclaré Alassane Ouattara.

 

D’autres surprises sont à venir. Il est de plus en plus question pour le chef de collaborer avec des ministres Pdci mais ceux de son choix. A la maison vert et blanc de Cocody, on est déjà dans l’expectative.

 

Par Connectionivoirienne.net