Dans un pays où des militaires payés pour protéger la population décident de paralyser le pays- je me demande si les pro-Gbagbo sont vraiment Ivoiriens

Dans un pays où des militaires payés pour protéger la population décident de paralyser le pays- je me demande si les pro-Gbagbo sont vraiment Ivoiriens

Le procureur de la république a reporté le procès de Koua Justin, Sébastien Dano Djédjé et Dahi Nestor au vendredi 26 mai 2017. Parce qu’il n’est pas encore prêt.

Une situation qui révolte Me Dadjé Rodrigue l’avocat des accusés. Il l’a exprimé dans un post sur Facebook.

« Pour information, en droit pénal ivoirien, c'est le Procureur qui poursuit depuis l'enquête préliminaire, l'instruction et plus grave qui programme la tenue de l'audience correctionnelle lorsqu il s'estime être prêt. Koua Justin et Dahi Nestor sont en prison depuis deux années pratiquement pour des faits de troubles à l'ordre publique. Dans un pays où des militaires payés pour protéger la population décident de paralyser le pays pendant plusieurs jours, semant vols et destructions de biens, blessures par balles et mort de personnes sans aucune poursuite de la justice, et en prime ils reçoivent des millions de la part du Gouvernement ivoirien. Souvent je me demande si les pro-Gbagbo sont vraiment Ivoiriens au même titre que les autres. Pourquoi tant de persécutions pour les pro-Gbagbo depuis 2011, et quelle nation ivoirienne de l'exclusion sommes-nous en train de construire avec ce pays où seuls les droits des militants du parti au pouvoir ou de la rébellion sont pris en compte », a-t-il dénoncé.