source notre voie du mercredi 10 septembre 2014
Beaucoup d’ivoiriens s’interrogent sur les motivations
réelles de l’eglise catholique qui a claqué la porte du nouveau
bureau de la Commission électorale indépendante
(Cei). Le président de la conférence épiscopale, monseigneur
alexis touably, evêque d’agboville, a clarifié la position de l’église catholique. 14pt;">C’était dans une interview
accordée au quotidien L’inter publiée dans son
édition d’hier. « Notre représentant (L’abbé Boni Boni,
ndlr) a posé cet acte fort juste pour attirer l’attention
des uns et des autres sur un danger…Notre retrait n’est
pas lié au retrait de quelque groupe que ce soit. Attention,
qu’on ne pense pas que l’Eglise suit tel ou tel parti politique…
», fait comprendre l’Homme de Dieu. avant de
livrer les raisons du retrait de l’église catholique. « C’est
parce que nous pensons que l’absence d’une communion
nationale au sein de la Cei peut être préjudiciable à la
nation que nous avons posé cet acte qui a pu surprendre
plus d’un. C’est-à-dire que même si aucun groupe
n’était sorti de la salle, et que nous, nous rendions compte
que les conditions minimales n’étaient pas réunies, nous
aurions posé le même acte. Donc cette prise de position
n’est pas liée au fait que des groupes soient sortis ».
L’église catholique n’a donc pas fait du suivisme. elle a
plutôt adopté sa propre position, de façon souveraine,
selon sa lecture et sa compréhension des faits. « Ce
que nous désirons semble tarder à venir. Notre désir est
que chaque groupe et tendance politique se retrouve
dans cette Cei qui devrait être la plus équilibrée possible.
Nous n’avons rien contre personne. Nous sommes au niveau des principes. Le principe est que toute institution au service de la nation doit refléter les différentes tendances existantes.
Nous pensons que la Cei doit refléter la communion
de tous les Ivoiriens. Car le président qui est élu
ne sera pas le président d’un parti, mais le président de
tous les Ivoiriens», dira mgr touably. faire croire de
façon tendancieuse que l’église catholique obéit à la
lettre à un parti politique, c’est faire une grave injure à
cette institution. mais à ceux qui pensent que l’église catholique s’invite dans la politique, l’evêque alexis
touably leur rappelle que l’eglise n’est pas hors de la
société ni hors de la cité. il est tout à fait normal que
l’eglise ouvre les yeux sur ce  qui peut être source de peine
et d’angoisse le peuple. « L’Eglise est dans la cité. Elle
n’est pas sur une autre planète isolée, une île, mais
l’Eglise est au coeur de la cité. Donc tout ce qui
concerne la vie de la cité, c’est-à-dire de la société
concerne l’Eglise…Les joies et les peines, les espoirs et
les angoisses des hommes sont aussi les joies, les
peines, les espoirs et les angoisses
de l’Eglise… »