Le 11 /09/2022

Le 11 /09/2022

L’idée d’une alliance entre le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) et le Front populaire ivoirien (FPI) n’intéresse pas Alassane Ouattara. 

 

Le président ivoirien a exprimé son refus d’une telle proposition le jeudi 8 septembre 2022, en fin d’après-midi. C’était à sa résidence privée, au moment de l’audience qu’il accordait à Mabri Toikeusse pour annoncer le retour de ce dernier et son parti l’UDPCI au sein de la formation au pouvoir.

 

« (…) quand d’autres partis veulent une alliance tel que le FPI, je lui ai dit on n’a pas la même culture, on n’a pas la même philosophie politique, mais je dis que l’UDPCI est membre fondateur du RHDP donc va dire à tous tes jeunes frères et sœurs que leur place est dans le RHDP », a révélé Alassane Ouattara.

 

 

Le président ivoirien trahit ainsi une démarche sûrement en cours en secret à l’initiative de Pascal Affi N'Guessan  L’idée d’un rapprochement politique en vue d’une alliance entre le RHDP et le FPI était jusque-là une rumeur. Et rien ne présageait sa proposition.

 

 Opposé à la mouvance houphouétiste depuis plus d’une décennie, le Front populaire ivoirien s’est jusque-là présenté comme l’un des plus grands critiques de la gestion du pouvoir d’Etat, du parti d’Alassane Ouattara.