La fin du calvaire des habitants de Koumassi n’est pas pour demain. L’Etat de Côte d’Ivoire a finalement avoué son impuissance face à la dégradation avancée des routes et aux fréquentes inondations.

En effet, selon le porte-parole du gouvernement, M. Bruno Koné, qui rendait compte du conseil des ministres de ce mercredi 21 juin, la situation de Koumassi est désespérée et aucune solution viable n’est envisageable pour le moment.

«Faire les travaux à Koumassi est vain. Si nous effectuons les travaux, dans 6 mois nous serons encore ici pour en parler. Il s’agit d’évacuer toutes les eaux usées de Koumassi. Or le pont d’Anoumabo qui reçoit toutes ces eaux usées est bouché par les déchets solides. Ces tonnes de déchets équivalent à 6 mois de déchets solides produits par toute la ville d’Abidjan. Tout travail est donc voué à l’échec », a laissé entendre le ministre de la Communication, l’Economie numérique et de la Poste.

Au grand désarroi des populations de Koumassi.

 

Auteur source