Le Directeur du cabinet politique de Simone Gbagbo ;n’avons aucun candidat dans ces élections présidentielles

Le Directeur du cabinet politique de Simone Gbagbo ;n’avons aucun candidat dans ces élections présidentielles

Le mardi 20 octobre 2015, deux organes de presse, notamment

"Soir Info" et  "l’Inter" relayant le mensuel "Jeune Afrique", ont

affirmé à leur Une que Mme Simone Gbagbo et le professeur

Sangaré Aboudrahamane ne se parlent plus. Cette affirmation,

dans l’entendement populaire,signifie qu’il existerait un différend

entre ces deux personnalités et qu’elles en seraient

arrivées à ne plus se parler.

 

Nous voudrions ici rappeler que depuis la crise postélectorale

de 2010, Mme Simone Gbagbo, alors Première Dame

de la Côte d’Ivoire a été arrêtée,transférée au Golf dans des

conditions choquantes, largement diffusée par la presse internationale,puis incarcérée à Odienné, ville située au grand

nord de la Côte d’Ivoire aprèsde 1000 km d’Abidjan.

A la faveur des Assises du 26 décembre 2014 au 10 mars 2015, elle a été ramenée à Abidjan et incarcérée dans un lieu tenu secret  depuis sa condamnation à20 ans de prison.

Prisonnière en attente de l’ouverture de son procès en Appel, Mme Simone Gbagbo n’a aucun problème avec le professeur Sangaré qui

demeure un fidèle ami.

 

C’est d’ailleurs régulièrement que

celui-ci s’enquiert, par personne interposée, des nouvelles

de sa camarade de lutte. Simone Gbagbo n’est donc fâché

avec personne et affirme chaque fois qu’elle en a l’occasion,

à ses parents et amis qui ont le privilège de lui rendre visite,

de sa disponibilité à participer à la réconciliation que le

peuple ivoirien appelle de tous ses voeux. Relativement à sa

prétendue conduite d’un courant tendant à s’appuyer sur le

Cnrd pour les législatives à venir, il importe de rappeler

que les préoccupations actuelles du Fpi et de ses alliés de

la Cnc dont le Cnrd est membre, concernent les conditions

d’organisation de la future élection présidentielle.

 

Les élections législatives ou locales n’étant donc pour l’heure, pas à l’ordre du jour, les affirmations de rivalité entre Simone

Gbagbo et Sangaré sur ledit sujet, relèvent d’une volonté

manifeste de ces deux organes de presse, d’opposer ces deux

autorités et les stigmatiser comme des irréductibles.

 

Par conséquent, nous voudrons réaffirmer aux militants, aux

sympathisants de notre Parti et à tout le peuple ivoirien que

notre Parti, malgré toutes les tracasseries dont il est l’objet,

se porte bien, est dirigé dans la cohésion et a foi en un avenir

meilleur. Pour l’heure, elle s’en tient à la position du Parti et affirme comme lui que nous  n’avons aucun candidat dans

ces élections présidentielles.

 

Le Directeur du cabinetpolitique de Simone Gbagbo

Akpa Corentin