Publié le 24 Août 2021 à 21:27 Source: Autres Sources

Publié le 24 Août 2021 à 21:27 Source: Autres Sources

Après la décision de Laurent Gbagbo de créer un nouveau parti politique, la saignée continue dans le camp du Front populaire ivoirien (FPI) dirigé actuellement par Pascal Affi N'Guessan.

 

L'un de ses lieutenants dans la région du Guémon, Gonebo Adonis Noël dit Guestar a décidé de lui tourner le dos. Celui-ci a choisi désormais de militer au sein du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci-Rda).

 

Présent au grand meeting de fin de tournée du député Doho Simon dans son village natal à Zéo, le samedi 21 août , Noël Adonis Gonebo a même été le porte-parole des jeunes cadres du Pdci-Rda dans le département de Bangolo. Une présence auprès du président du groupe parlementaire du Pdci-Rda qui a surpris plus d'un, quand on sait son activisme au sein du parti à la rose.

 

Candidat à la dernière députation au nom du parti d'Affi N'Guessan, Guestar a décidé de s'éloigner "de la barque" du front populaire Ivoirien qui semble s'affaiblir au fil des jours, même si son actuel président se montre intraitable. C'est en 2013 que Gonebo Adonis a fait des apparitions sporadiques aux côtés de Serey Doh Célestin, alors lieutenant des douanes et auteur de plusieurs dons en faveur des populations.

 

En 2016, Guestar est candidat indépendant aux élections législatives dans la circonscription 086 de Bangolo. La chance ne lui sourit pas. Il fut battu par Tailly Hermann Thierry au sprint final. Adonis disparaît des écrans radars pour faire une apparition lors des élections législatives de mars dernier.

 

Cette fois-ci, il porte l'étendard du Front populaire Ivoirien (Fpi) dirigé par Affi N'Guessan. Mais mal préparé et comptant peut-être sur la popularité du parti créé par Laurent Gbagbo, l'aventure tourne mal, encore une fois de plus. Il est a nouveau battu. Quatre(4) mois après cette échéance, il réapparaît sous les couleurs du plus vieux parti, le Pdci-Rda. "Nous avons décidé de militer désormais au sein du PDCI-Rda pour la vision du président Henri Konan Bédié", a déclaré Guestar.

 

Ce départ constitue une lourde perte pour Pascal Affi N'Guessan dont le parti était déjà en ballotage dans ce département avant le retour en puissance des pro-Gbagbo. L'un de ses bras droits, Dan Thé Appolos pourra-t-il à lui seul réorganiser ce parti dans le département de Bangolo, voire la région du Guémon ? L'avenir nous situera.