pour ‘crime de xénophobie’ parce qu’il aurait dit lors d’un Meeting: "Si vous me traitez de Libanais, c'est que Ouattara (ADO) est Burkinabé parce qu'on a le même statut

pour ‘crime de xénophobie’ parce qu’il aurait dit lors d’un Meeting: "Si vous me traitez de Libanais, c'est que Ouattara (ADO) est Burkinabé parce qu'on a le même statut

Sam l’africain de son vrai nom Jichi Sam, président de la Nouvelle alliance de Côte d’Ivoire pour la patrie (NACIP), mis aux arrêts par les services de sécurité ivoiriens en début de matinée, a été déféré à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) ce vendredi 17 mars 2017, .

 

Il est reproché à ce responsable politique d’avoir tenu des propos jugés déplacés à l’encontre d’Alassane Ouattara, . Au cours d’un meeting qu’il a animé le 11 mars dans la commune de Yopougo, il avait déclaré que « Si vous me traitez de Libanais, c'est que Ouattara (ADO) est Burkinabé parce qu'on a le même statut".

 Ces propos lui ont valu d’être interpellé par la justice.

 

Dans la matinée, il avait subi une audition à la brigade de recherches de la Gendarmerie Nationale avant d’être conduit devant le Procureur de la République du Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau. Où, il a également été auditionné pour ensuite être déféré à la MACA.

C’est cela Ouattara… L’injure ici ce n’est pas d’être Burkinabé car le Burkinabé, en bon homme intègre est fier. L’injure pour Ouattara c’est de se sentir vomi par les Ivoiriens alors qu’il continue de renier ses racines, de nier son identité.