Le président de la Nouvelle alliance pour la Côte d’Ivoire (Nacip) a profité d’un séjour à Lakota pour annoncer sa candidatureà la présidentielle de 2015.

Et de cinq. Jichi sam alias sam l’africain, président de
la nouvelle alliance de la Côte d’ivoire (nacip), est le
cinquième candidat déclaré à la présidentielle d’octobre
2015. il en a fait l’annonce, dimanche dernier, à nassalilié,
dans la région de Lakota (sud-ouest du pays).
«Chers parents, chers frères, je suis venu vous annoncer
que je suis candidat à la présidence de la République
en 2015 contre Alassane Ouattara», a-t-il lancé.
Justifiant cette annonce fortement ovationnée par les
populations dida et Guébié, sam l’africain a dit que le
pays traverse une passe difficile concernant la démocratie
et les droits fondamentaux. il a besoin de tous
ses fils et filles pour le sauver.
«Je suis candidat pour sauver la démocratie dans
mon pays. Je suis candidat pour sauver la justice en
Côte d’ivoire, pour rendre la justice aux contribuables
pour que finisse la justice des vainqueurs», a-t-il insisté.
pour lui, il est temps de rendre justice aux ivoiriens
et de penser aux véritables victimes.
Cependant, précisant sa méthode d’accès au pouvoir,
il a déclaré ceci : «Même si certains sont venus par les armes, nous, nous allons venir au pouvoir
par les urnes». Le président du nacip a précisé que
le pouvoir appartient au peuple et doit être exercé
en son nom. C’est pourquoi,pour sa sortie inaugurale, il
a choisi le village de nassalilié qui l’a adopté comme
fils de la région. «Je suis venu chez vous, mes parents,
pour annoncer ma candidature parce que c’est
un évènement important dans la vie d’un homme politique.
Et l’intérêt de ma présence surtout, c’est de
solliciter et obtenir votre bénédiction », a-t-il expliqué.
Le leader de la nacip a rendu un vibrant hommage
à tous les fils de la Côte d’ivoire qui sont dans les
liens de la détention, qui sont contraints à l’exil et
dont plusieurs sont soit expropriés de leurs biens, soit
ont perdu leurs biens. La rencontre de nassalilié
a commencé avec une cérémonie de libation
conduite par chef de terre qui a donné un nom du terroir
à sam l’africain. «Nassa Djahi dit Sam» a
aussi reçu les bénédictions de ses parents Guébié de
Lakota. en leur nom, c’est nasa elzo qui a dit le mot
de bienvenue à la délégation de nacip constituée,
entre autres responsables, de paul amon, secrétaire
général. La population a promis d’accompagner son
« fils » qui a fait plusieurs dons aux jeunes et aux
femmes.
AUTRE PRESSE