Scandale : Un homme de Dieu menacé de mort par le régime Ouattara depuis la parution de son article sur IvoireBusiness.

Scandale : Un homme de Dieu menacé de mort par le régime Ouattara depuis la parution de son article sur IvoireBusiness.

Salut mon frère VABE Christian,

 

Je voudrais vous remercier pour votre attention remarquée à mon sujet publié le samedi 27 Juin 2015 sous le titre: un homme de Dieu met garde OUATTARA...(http://www.ivoirebusiness.net/?q=articles/c%C3%B4te-d%E2%80%99ivoire-%E2...).

 

Je voudrais venir par cet autre mail vous dire que depuis la parution de cet article, je suis sous le feu des critiques et menaces de toute part.

J'ai échappé à un enlèvement.

 

Ma vie est en danger et menacée de mort par le régime de M. OUATTTARA et ses tueurs FRCI d'une part, et un groupe de religieux fidèles à son régime d'autre part, car je me suis prononcé dans la presse sur le projet d'identification des pasteurs et des lieux de cultes contre lequel je me suis opposé en dénonçant les initiateurs et son but.

 

Ce projet dirigé par un groupe de pasteurs à la solde du pouvoir a débuté juste au lendemain de la crise pos-électorale et dirigé contre les chrétiens en général et tous les pasteurs en particulier, soupçonnés d'être des pro-GBAGBO.

Nous nous souvenons que pendant la crise post-électorale, plusieurs milliers de chrétiens sont morts, plusieurs églises brûlées et détruites ainsi que des pasteurs tués par les FRCI et les dozos pour avoir soutenu la candidature de M. Laurent GBAGBO.

C'est pour cela que nous ne pouvons pas accepter ce projet pernicieux commandité par le pouvoir et exécuté par un groupe de pasteurs proches de M. OUATTARA dont M. KASSI Célestin alias Archevêque KASSI d'Azito, et Ariel Camille MAKOSSO, appelé lui aussi "le Général MAKOSSO".

Nous nous insurgeons contre ledit projet car il ne nous paraît pas propice, qu'après cette guerre dans laquelle les pasteurs et l'Eglise ont payé le lourd tribut, qu'un autre projet qui vise à les anéantir soit encore orchestré par M. OUATTARA et ses alliés.

Nous estimons que c'est un complot du pouvoir dont le but est de persécuter tous les pasteurs accusés d’être pro-GBAGBO parce que n'ayant pas soutenu M. OUATTARA pendant les élections passées.

Donc c'est pour m'être opposé ouvertement dans la presse écrite à ce projet en dénonçant ses acteurs et ses parrains, que je me suis attiré le mécontentement du pouvoir et donc recherché par les FRCI et d'autres personnes non identifiées qui veulent ma mort.

 

Pasteur Atsalie Yasmir