307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg
307456169_517128860414739_4326975899343477857_n (1).jpeg

Scandale/ Côte d’Ivoire : Après 3 mois de cours, 87 élèves enceintes à Agboville .

lyce_ci

La question des grossesses en milieu scolaire devient très préoccupante en Côte d’Ivoire.

Moins de 4 mois après la rentrée scolaire effectuée le 21 septembre 2015, le département d'Agboville dans la région administrative de l’Agneby-Tiassa compte 87 cas d’élèves enceintes. L’information a été partagée par la directrice régionale de l’éducation nationale, Franta Diaby qui animait le mercredi 2 décembre 2015, une conférence sur « Grossesse précoce, quelles solutions ».

Initiative de l’Académie des sciences des cultures d’Afrique et des diasporas africaines, cette conférence a été l’occasion pour la directrice de souligner que depuis au moins deux ans, sa direction a mis en place le projet "Goes plus" une sorte d'association regroupant les meilleures élèves filles des classes du secondaire et qui aide l’administration scolaire à traquer les auteurs de ces grossesses d’élèves.

La situation des grossesses en milieu scolaire a attiré l’attention du ministère de l'Éducation nationale de Côte d'Ivoire à partir de 2012 -2013 avec 5076 cas dont 1137 au primaire avec 49 cas d’élèves de CE2. En 2013-2014 avec le lancement d’une campagne nationale contre ce fléau l’effectif est passé à 4035 grossesses. L’année scolaire écoulée, 2014 -2015, ce sont 3828 cas qui ont été répertoriés.

Blaise BONSIE, EventNews.TV

Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder