Scandale: L’Ambassadeur Charles Gomis au cœur d’un énorme scandale financier. 99.253€ dus à une entreprise ivoirienne par l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France. Le TGI de Paris saisi.

Scandale: L’Ambassadeur Charles Gomis au cœur d’un énorme scandale financier. 99.253€ dus à une entreprise ivoirienne par l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France. Le TGI de Paris saisi.

 

L’Ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, Charles Gomis, est en ce moment au cœur d’un énorme scandale financier portant sur la somme de 99.253,37 euros.

Somme qu’il reste à ce jour devoir à une entreprise ivoirienne opérant à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France et brutalement limogée par lui, et dénommée TIMOBLY INTERNATIONAL SARL sise 32/34 Avenue Salvador Allende 93800 Epinay sur Seine. Celle-ci est représentée par M. Emmanuel Doué, de nationalité française, gérant.

L’affaire est en ce moment jugée au tribunal de grande instance de Paris.

L’entreprise ivoirienne TIMOBLY INTERNATIONAL SARL, après des années de loyaux services à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France, sise au 102 rue Raymond Poincaré, se voit limoger le 1er Septembre 2013 par courrier daté du 20 AOUT 2013 sans autre forme de procès et sans avoir été payée. Alors que son contrat avec l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France courait jusqu’au 16 décembre 2014.

 

TIMOBLY INTERNATIONAL SARL demande aujourd’hui au Tribunal de Grande Instance de Paris de condamner l’Etat de Côte d’Ivoire à lui payer les sommes suivantes :

-99.253,37 euros au titre des prestations impayées ;

- 164.894,88 euros au titre de la période du contrat restant à courir ;

- 61.835,58 euros au titre du préavis ;

- 418.264,12 euros au titre de dommages et intérêts pour préjudice causé ;

- 145.000 euros pour rupture abusive du contrat ;

- 21.414,38 euros au titre des intérêts moratoires ;

- 10.000 euros au titre de l’article 700 du Code de Procédure Civile ;

- Ordonner l’exécution provisoire de la décision à intervenir ;

- La condamner aux dépens.

 

Les détails de cette scabreuse affaire dans nos prochaines éditions.

 

Mireille (Mimi) Kouamé