Initialement prévue pour se tenir à Douala carrefour Etoo, près de la Maison de David Koudou, petit frère de Laurent Gbagbo, la veillée en la mémoire de la regrettée mère du Président Laurent Gbagbo, injustement déporté à la Haye, a finalement eu lieu au quartier Koto entrée Baden Baden, sous le regard vigilant des services secrets camerounais.

Les faits

Le Vendredi 26 Novembre 2014, après avoir distribué les faire-part et effectué plusieurs courses liées à la veillée de sa mère, David Koudou aidé dans sa tâche par certains journalistes d’Afrique-media et des membres de la Coalition des Patriotes Ivoiriens en exil (COPIE), le frère cadet du Président Laurent Gbagbo s’est rendu à la sous préfecture de Douala 5ème pour avoir une autorisation préfectorale afin d’organiser la veillée de sa défunte mère. Il a croisé en personne le Sous-préfet qui ayant mesuré l’ampleur de l’événement lui a refusé séance tenante dans un premier temps l’organisation de ces obsèques. Ce qui aurait provoqué son courroux.

En effet, il ne comprenait par qu’un sous-préfet puisse être aussi inhumain et insensible suite à la profonde douleur qui l’anime. S’en est suivi une violente discussion entre les deux hommes. Après une séparation en queue de poisson, le sous-préfet aurait envoyé son garde quelques minutes plus tard pour négocier la coquette somme de 300.000 Fcfa à David Koudou afin d’obtenir l’autorisation pour l’organisation de la veillée. Ce qu’il a refusé très en colère. Joint au téléphone par IvoireBusiness, il a fait part de son immense désespoir qu’on lui refuse l’organisation des obsèques de sa propre mère, tout simplement parce qu’il est en exil. Néanmoins, la veillée s’est tenue dans un endroit clos chez un patriote camerounais avec l’aide de certains patriotes et combattants de la liberté camerounais, la Chaine de télévision panafricaine Afrique-media, et la Coalition des Patriotes Ivoirien en Exil (COPIE). Les Camerounais et panafricains ont pris d’assaut la veillée et l’oraison funèbre qui fut un grand succès.

Par ailleurs, Afrique-media TV et les medias Camerounais n’ont pas approuvé le comportement de ce Sous-préfet qui a fait honte au Cameroun. Ils l’ont d’ailleurs dénoncé très vivement sur leurs medias au lendemain de la veillée de David Koudou.
Ce dernier, parti après la veillée au Ghana pour les derniers préparatifs des obsèques avec sa sœur Koudou Jeannette et les enfants de Laurent Gbagbo, a de nouveau pris l’avion pour le Bénin.
Il rentrera en Côte d’Ivoire en principe le 10 janvier à son corps défendant, à la demande du Président Laurent Gbagbo et de sa sœur Koudou Jeannette, pour les obsèques de sa défunte mère, Gado Marguerite. Rappelons que la CPI, sous couvert du Chef de l'état Alassane Dramane Ouattara, lui-même inspiré par son conseiller Amon Tanoh, a refusé au Président Laurent Gbagbo d’aller enterrer sa mère en Côte d’Ivoire. Koudou David serait donc le seul fils légitime présent aux obsèques de leur mère. Pourtant, ce même Président Laurent Gbagbo avait été un acteur majeur dans l’organisation des obsèques de la mère d'Alassane Dramane Ouattara. Ainsi va la vie.

Claude Millé
Correspondant au Cameroun