“Il s’agit d’un produit qui rentre dans la fabrication des produits alimentaires (direction)

 

Par Liliane BRIDJI

 

L’odeur signalée en début de journée à l’entrée principale du Port autonome d’Abidjan provient d’un “produit de couleur jaunâtre qui rentre dans la fabrication des produits alimentaires”, indique la direction générale qui dit avoir “circonscrit l’incident”, dans une note lue jeudi à la télévision publique.

 

Une odeur dite “toxique” avait été signalée en début de journée à l’entrée d’une des portes du Port autonome d’Abidjan.

 

Selon la direction générale du Port, il s’agit d’”un fût contenant du Dimethyl Disulfite, acquis par un opérateur suite à une vente aux enchères par la douane ivoirienne et entreposé dans le port qui a connu des fuites ayant entrainé les odeurs nauséabondes”.

 

“Ce produit d’ordinaire de couleur jaunâtre à très forte odeur rentre dans divers process de fabrication notamment des arômes dans les produits alimentaires (vin, mayonnaise, la moutarde etc.)”, fait savoir la direction du port dans le communiqué lu à la télévision nationale.

 

Toutefois “par mesure de précaution”, poursuit la note, les autorités portuaires et le Centre Ivoirien Antipollution (CIAPOL) notamment ont “reconditionné le fût et l’a déposé au parc à conteneurs en attendant les résultats des analyses effectuées par les structures spécialisées”.

 

La direction générale du Port d’Abidjan a par ailleurs rassuré les populations, que “l’incident est circonscrit et que toutes les dispositions sont prises en vue de préserver la santé des populations et l’environnement”.

 

En 2006, un cargo, le Probo Koala, a déchargé dans le port d’Abidjan des déchets toxiques qui ont été par la suite déversés dans la capitale économique ivoirienne, faisant officiellement 17 morts et plus de 40.000 victimes.

 

LIB

 

Alerte info