Les chasseurs traditionnels ivoiriens « Dozos », connus pour leurs vols et crimes à répétition envers les populations civiles, et pour leur manque de respect de l’ordre public, veulent désormais remplacer les forces de l’ordre afin d’assurer la protection des biens et des personnes.

 

Venus Nord de la Côte d’Ivoire, ils ont décidé de s’établir à Abidjan, capitale économique, pour mener à bien leur nouvelle activité. Malgré leur grande impopularité, ils se proposent de se substituer aux forces de l’ordre en assurant la surveillance de certains quartiers d’Abidjan comme Abobo.

 

Ces dozos proposent leurs services aux populations moyennant une rémunération mensuelle de 1000FCfa par maison.

Et c’est par le biais des mosquées et des Imams qu’ils feraient passer leur message .

Nous y reviendrons.

 

Eric LAssale