Le Comité National Miss Côte d'Ivoire (COMICI) dirigé de mains de maître par Victor Yapobi n'a jamais cessé de faire l'objet de scandales, de remises en cause, d'insultes et de propos désobligeants. Situation fondée ou imputée de fait, nul ne le sait mais aujourd'hui, le "papa" des miss de Côte d'Ivoire a décider de répondre face à face à ses détraqueurs...

"Je demande aux ivoiriens d'arrêter de m'insulter" a crâché le président du COMICI, Monsieur Victor Yapobi sur les antennes de la radio-télévision ivoirienn (RTI).

Cette déclaration est notamment relative à la nouvelle affaire de suspicion de corruption qui a surgit au lendemain de l’élection de Miss Côte d'Ivoire 2015 à propos de l'élection de Mademoiselle Andréa Kakou.

 

Accusé d'avoir fait élire le mannequin du principal sponsor et opérateur des votes de surcroit (Mtn) ainsi que de plusieurs autres propos désobligeants, Victor Yapobi en a ras-le-bol. Si celui, qui a toujours gardé le silence face aux accusations depuis bientôt vingt ans (20 ans) d'existence de l'organisation, se lève aujourd'hui, c'est bien parce que la goutte d'eau 2015 a fait débordé le vase.

"Nous allons déjà commencer à préparer 2016, et 2016 sera exceptionnelle pour nous. ça sera nos vingt ans. Je pense que ça sera pour moi la dernière édition, comme tout le monde dit que j'ai duré"
a-t-il terminé.

Victor Yapobi a refusé de se prononcer sur la nouvelle affaire qui mine le COMICI relativement à la nouvelle élue Miss.

AUTRE PRESSE