SCANDALEUX!! Zadi Gnagna, président de l’intersyndicale, avoue: « J’ai été séquestré par le régime Ouattara pour faire une déclaration ».« J’ai subi des pressions chez le Premier ministre »

SCANDALEUX!! Zadi Gnagna, président de l’intersyndicale, avoue: « J’ai été séquestré par le régime Ouattara pour faire une déclaration ».« J’ai subi des pressions chez le Premier ministre »

Joint au téléphone, le président de la Plateforme nationale qui regroupe une cinquantaine de syndicats, Théodore Gnagna Zadi, qui avait lu le communiqué à la télévision dimanche soir, annonçant la suspension de la grève, a dit à l'AFP avoir "subi des pressions".

 

Selon lui, il a été convié à discuter avec le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly en soirée dimanche. Selon ses dires, le Premier ministre lui a dit de lancer un appel à la reprise du travail "sinon nous serions responsables de tout ce qui adviendrait. Donc j'ai parlé comme il m'a demandé. Ca n'engage que moi? pas mes camarades".

 

"Je m'inquiète pour ma sécurité", a-t-il ajouté, déclarant "ne pas être sûr d'être présent aux nouvelles négociations" prévues mardi.

 

Eric Lassale avec AFP