Les dealers et trafiquants de drogue devront se passer du Sénégal et chercher à changer d’itinéraire pour acheminer leur « marchandise » à destination. Après l’arrestation la semaine passée de quatre trafiquants de nationalités différentes, l’Ocrtis a mis, hier, à la disposition du parquet de Dakar, un ressortissant ghanéen formellement mis en cause pour trafic international de  drogue dure. 

 

En a croire notre source, le dealer avait ingurgité 66 boulettes de cocaïne au moment de se faire chopper par les éléments de l’Office central pour la répression du trafic illicite de stupéfiants (Ocrtis).

 

Il y a de cela quelques jours, un ressortissant ghanéen s’était présenté à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor pour embarquer dans un vol en direction de la Turquie. Mais, le comportement suspect de l’individu a attiré l’attention des services de sécurité.

 

L'homme a été aussitôt mis à la disposition de la Cellule anti trafic (Cat) de l’aéroport pour vérifications. Après des prélèvements et l’analyse de l’urine du suspect, le Ghanéen a été testé positif à la cocaïne. Sur ce, il est « livré » à l’Ocrtis qui a dû, avec un appui médical, faire « vomir » le dealer qui a aura vécu un calvaire de soixante-douze heures. 66 boulettes de cocaïne ont été récupérées.

 

Sidy Djimby Ndao, Dakar

 

koaci.com