Depuis quelques heures, l’Etat de Côte d’Ivoire aurait assigné Sidiki Bakaba en justice à Paris. Il est reproché à l’ex-directeur général du palais de la Culture des faits de crimes contre l’humanité. L’assignation serait déposée contre le cinéaste auprès de la justice française.

 

 

 

Sidiki Bakaba n’avait jamais caché son affiliation à l’ex-président Laurent Gbagbo. Mieux, en avril 2011, Sidiki Bakaba, s’était retrouvé à la résidence de l’ex-chef d’Etat ou il y avait des bombardements. Le cinéaste a été grièvement blessé lors frappes.

Des mains salvatrices ont pu aider Sidiki Bakaba à être évacué d’urgence et peu de temps après, il s’est retrouvé en France. Pour rappel, Sidiki Bakaba dispose également de la nationalité française. C’est donc dans sa seconde patrie, qu’il a bénéficié des soins conséquents. 

 

Depuis, il a  une seconde vie loin des affaires politiciennes dans la capitale française.

 

affaire a suivre