Publié le 12 Décembre 2020 Source: Autres Sources

Publié le 12 Décembre 2020 Source: Autres Sources

Madame Simone EHIVET GBAGBO était ce jeudi 10 décembre 2020 dans le village de KOUTÉ sis à YOPOUGON pour présenter ses condoléances à la famille du patriarche LOBA MOBIO Jean Baptiste.

Elle était accompagnée à cet effet des ministres LIDA KOUASSI Moïse, Emile GUIRIEOULOU, KOUAME SECRE Richard, KOFFI KOFFI Lazare, le gouverneur DJEDJI AMONDJI PIERRE, des députés VÉ Emile, DJETOA Nicolas, BONI BEDA, YAO YAO Jules, DIOMANDE MAMI, le fédéral de Yopougon du Front Populaire Ivoirien KOUADIO Bertin, le Secrétaire national technique SANTIN Emmanuel, Monsieur Alain GOURI, pour ne citer que ceux-ci.

 

Le chef du village Monsieur N'GOUTÉ JEAN ROGER prenant la parole dans l'enceinte du foyer polyvalent du village, a dit pleurer la mort d'un baobab. «Je voudrais vous dire merci pour votre présence. Votre époux et vous aviez marqué le village de KOUTÉ et aujourd'hui encore vous avez tenu à faire le déplacement et ce, dans cette impasse que connaît le pays. Je vous dis YAKO pour tout ce que vous avez traversé, et nous sommes heureux car votre époux est en route. Madame, recevez la force et le courage pour tenir ferme » a-t-il terminé.

 

Prenant la parole à son tour, Madame Simone EHIVET GBAGBO a remercié le chef et toute sa notabilité pour l'accueil. «Je voudrais vous dire aussi Yako, nous sommes frappés par la perte de ce patriarche. Nous avons été fiers de sa détermination et heureux de savoir que dans le pays Ebrié, nous pouvons compter sur des personnes comme le doyen.

 

Vous sommes venus ce soir pour vous dire Yako et vous manifester notre peine. En ces moments-ci, après le premier volet du combat que nous avons mené, nous avons pu obtenir le retour du président Laurent GBAGBO. Mais ce n'est qu'un petit détail, car c'est un fait normal, et la lutte continue.

Les juges de la CPI qui ne sont pas ivoiriens ont analysé le dossier du président Laurent GBAGBO et ont jugé bon de le libérer. J'avais dit à ma sortie de prison que DIEU s'était levé sur le pays, et que de la manière dont je suis sortie de prison, c'est de cette même manière que le Président Laurent GBAGBO allait sortir de prison, ainsi que tous les autres prisonniers politiques et aussi la porte sera ouverte pour le retour des exilés.

 

Le président est en route, et je suis entrain de repeindre les murs de ma maison pour le recevoir» a-t-elle conclue. Cette nouvelle a été accueillie avec joie par les populations de Kouté.