autre Source : | Lundi 23 Février 2015

autre Source : | Lundi 23 Février 2015

L'ex-première dame de la Côte d'Ivoire comparaît, sauf changement ce lundi matin devant la Cour d'Assises d'Abidjan pour atteinte à la sécurité de l'Etat.

Simone Gbagbo est la dernière des 83 accusés à comparaître dans ce procès qui s'est ouvert le 27 décembre 2014.


Son avocate, Maître Habiba Touré, venue de Paris, a expliqué que sa cliente se trouvait dans de bonnes dispositions psychologiques et qu'elle est "déterminée et impatiente de pouvoir s'exprimer après quatre ans de détention".

Elle a ajouté que Mme Gbagbo avait préparé son intervention dans ces assises où elle doit répondre d'accusations liées aux violences post-électorales de 2010 et 2011 qui ont fait plus de trois mille morts.


Rappelons que plus de 3 000 personnes avaient péri en cinq mois d'exactions commises par les deux camps. Depuis la crise, la société civile et l'opposition pro-Gbagbo critiquent une "justice des vainqueurs" - aucun dignitaire pro-Ouattara n'a pour l'instant été inquié