Le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko, a reçu mardi après-midi 4 octobre 2016 à son cabinet au Plateau, une délégation de l’Alliance des forces démocratiques (AFD), conduite par Pascal Affi N’Guessan, président d’une tendance minoritaire du Front populaire ivoirien (FPI), a appris IvoireBusiness de source officielle.

Les discussions ont porté sur le projet de la nouvelle constitution ainsi que le sit-in que l’opposition projette d’organiser, mercredi 05 octobre devant le parlement, au moment où le chef de l’Etat s’adressera aux députés.

 

Pour le Ministre de l’intérieur, le temps, le lieu, ni même le contexte, ne sont appropriés pour le sit-in de l’opposition devant l’Assemblée nationale. Il a donc souhaité le report de ladite manifestation.

« Compte tenu des incertitudes qui pèsent sur cette activité, compte tenu du moment choisi, compte tenu des circonstances de ce passage du chef de l’Etat, le ministre de l’Intérieur a estimé qu’il n’était pas approprié d’organiser cette activité et suggère que soit nous la déplaçons et que nous choisissons un autre moment de la semaine », a indiqué Pascal Affi N’Guessan.

Pour le président de l’AFD, qui s’exprimait au terme de la rencontre qui a eu lieu a huis clos, « la date du 5 octobre est une date historique et il est bon, compte tenu du débat actuel, que la voix de l’opposition soit entendue ».

Il a donc maintenu sa position : « Nous avons décidé de rendre compte de cette rencontre à nos camarades. Nous allons nous retrouver pour donner notre position. »

Nous y reviendrons.

 

Eric Lassale