Regime Ouattara: Une gestion hors du peuple

Regime Ouattara: Une gestion hors du peuple

Si on accepte la démocratie comme seule option de gouvernance du peuple, ce dernier ne saurait être écarté des prises de décisions. Malheureusement, en Côte d’Ivoire, sous Ouattara, le peuple n’est pas consulté lors des décisions qui engagent la nation. Désormais le prince de Kong gouverne par ordonnance. Cette loi a été validée par 178 députés. Seuls quatre ont voté contre et un s’est abstenu.

Les opposants s’interrogent encore sur la nécessité de cette procédure alors que le Parlement est déjà largement acquis à Ouattara et s’inquiètent de ce « chèque en blanc » qui a été accordé au président de la République. Non seulement, Ouattara n’écoute pas le peuple de Côte d’Ivoire, mais également il le provoque, le nargue à la limite. En faisant voter les lois fantaisistes sur la nationalité et l’apatridie, Ouattara appelle à une insurrection dans le pays car une identité qui est marginalisée est une identité qui se radicalise. Ouattara joue simplement avec le feu, qui ne va pas tarder à le brûler. Ouattara a tourné le dos au peuple de Côte d’Ivoire. Le pays manque cruellement  d’hommes d’Etat à sa tête.

C’est pourquoi la communauté internationale est appelée à venir «raser notre tête en notre absence», pour emprunter ce proverbe métaphorique plein de sagesse.

afri