Le porte parole des arbitres contestataires samedi à Yamoussoukro

Nul n'aurait imaginer une contestation entre arbitres, au terme de la réunion extraordinaire tenue ce samedi 13 juin par le Bureau Exécutif de l'Amical des Arbitres de Football de Côte d'Ivoire (AMAFCI) à Yamoussoukro.
Après avoir opté pour Sory Diabaté à travers une déclaration de Souleymane Coulibaly, président de l'AMAFCI, faisant état du soutien de son amicale à la candidature de ce dernier pour la prochaine élection du président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).

« L'AMAFCI par ma voix, décide de façon unanime et inattaquable de soutenir Sory Diabaté, le futur candidat à la présidence de la Fédération Ivoirienne de Football.», a déclaré Souleymane Coulibaly président de l'AMAFCI qui, après cette annonce, a vu son annonce contestée par certains arbitres.

Le choix du candidat du comité exécutif sortant de la FIF, présenté comme LE grand favori dans la course à la succession de Sidy Diallo au regard de sa proximité avec un très grand nombre de Présidents de clubs (seuls votants, ndlr), mis en exergue par le premier responsable de l'AMAFCI, n'a nullement été apprécié par des participants qui à travers leur réaction, estiment avoir été écartés de cette prise de position.


« Nous avons été empêchés de prendre part à la réunion, c’est ainsi que le préfet nous a appelé pour trouver une solution. Pendant que nous étions avec le préfet, la décision avait été prise, un communiqué avait déjà été rédigé et c’est ce communiqué qui plonge les arbitres dans la honte. C’est la première fois que je vois qu’on convoque les présidents de la Commission Régionale des Arbitres (CRA) pour choisir un président de Fédération, et que les présidents de la CRA disent que nous nous en remettront à la décision du président de l’AMAFCI, alors que ce dernier siège à la ligue professionnelle de football donc proche de Sory Diabaté.


Il n’est donc pas passé du dos de la cuillère pour dire que les arbitres à l’unanimité, choisissent Monsieur Sory Diabaté. Nous ne sommes pas d’accord avec cette décision. En tant que président de la CRA, nous représentons des arbitres, nous allons faire des pétitions pour annuler cela. Sory Diabaté n’est pas le choix de tout le monde et nous n’avons pas fait de vote.», a réagi à travers une vidéo publiée sur les réseaux sociaux après la réunion, le porte-parole des arbitres contestataires.


Notons que cette rencontre de Yamoussoukro s'est déroulée en présence de Yéo Songuifolo, représentant de la Commission Centrale des Arbitres (CCA) dirigée par le célébrissime arbitre Désiré Doué Noumandiez.

Affaire à suivre...