Le média d'opinion « Quotidien d’Abidjan » barrait à sa une mercredi que Stéphane Kipré était en route pour Abidjan après le décès de son père.

Ce dernier, par ailleurs propriétaire dudit media, dément cette information

« J’ai lu avec surprise dans la presse ivoirienne que je serais en route pour Abidjan en vue des funérailles de mon père décédé il y a quelques jours de cela. Je voudrais signifier que je ne rentrerais pas en Côte d'Ivoire pour cette raison. Car tout comme moi, des milliers d’Ivoiriens en prison ou en exil ont perdu leurs parents sans avoir eu la possibilité de les accompagner à leur dernière demeure », indique le gendre de Laurent Gbagbo avant d’ajouter: « Même si la prise de cette décision a été douloureuse pour moi, je reste convaincu que lorsque notre combat pour une Côte d’Ivoire libre, démocratique et véritablement indépendante aboutira, je pourrais me rendre sur mes terres et m’incliner sur la tombe de mon père. »

Stéphane Kipré a perdu son père Kipré Dogbo Sylvestre le dimanche 7 juin dernier à la PISAM des suites d’une longue maladie.

Comme tous les exilés dont Laurent Gbagbo, qui avait été empêché par la CPI d’assister aux funérailles de sa mère, son gendre suivra l’inhumation de son père depuis son lieu d’exil en France.