Après Yamoussoukro, Daloa, Bassam, Tiassalé, et Korhogo, c'est au tour de la ville de Bouaké de s'embraser ce vendredi suite la hausse des tarifs de l'électricité décidée par le gouvernement ivoirien.

 

De violents affrontements ont eu lieu vendredi entre la population et la police. Ces derniers tirant selon plusieurs témoins à balles réelles. Deux personnes seraient décédées des suites de leurs blessures et plusieurs autres blessés. Une agence de la compagnie d'électricité CIE a été saccagée et plusieurs câbles électriques ont été emportés par les manifestants qui ont bloqué l’axe Bouaké-Katiola.

Des scènes de pillage ont également été constatées ça et là dans toute la ville et l’agence de la banque BIAO aurait été saccagée.

La situation était encore tendue à Bouaké au moment où nous mettions sous presse.

 

Nous y reviendrons.

 

Patrice Lecomte avec une source jointe sur place