Koné Katinan fait vraiment peur au pouvoir Ouattara.

 

Le ministre Koné Katinan est l’homme le plus traqué du dernier gouvernement du président Gbagbo. en moins de 3 ans, il a échappé à 6 tentatives d’enlèvement et d’arrestation de la part du pouvoir Ouattara depuis qu’il vit en exil au Ghana. non pas parce qu’il était la personnalité la plus importante et/ou la plus in- fluente de ce gouvernement. Il en était que le ministre du budget. le malheur du ministre Katinan est d’avoir été choisi par le président Gbagbo pour porter sa parole depuis que celui-ci a été arrêté et déporté à la Cour pénale internationale par Ouattara et ses alliés de la communauté internationale. surtout quand en cette qualité il a commencé à prendre des initiatives devant conduire à une vraie réconciliation en Côte d’Ivoire.

 

une telle réconciliation pourrait de toute évidence remettre le célèbre prisonnier de la CPI au centre de la vie politique nationale. Or c’est justement ce que Ouattara et ses alliés de la communauté internationale ne souhaitent pas du tout. Pour eux le président laurent Gbagbo doit disparaitre de la scène politique nationale. C’est pourquoi pendant 10 jours sans discontinuer, l’armée française a largué des bombes sur la ré- sidence officielle du président Gbagbo. C’est à défaut de l’avoir éliminé physiquement pendant ces bombardements que Ouattara et ses alliés l’ont déporté à la CPI où dans leur entendement il devrait passer le reste de sa vie. ainsi pour Ouattara et ses alliés tant intérieurs qu’exté- rieurs, celui qui mène des démarches pour remettre le président Gbagbo au centre de la vie politique ivoirienne commet un ‘’crime de lèsemajesté’’ et doit, par consé- quent, subir le même sort que le célèbre prisonnier de la CPI. D’où cette hargne contre le ministre Justin Koné Katinan.