La police aux ordres du régime Ouattara sème le bordel sur le lieu de meeting de la CNC (Coalition Nationale pour le Changement ) à Yopougon place FICGAYO et environs. Bagarre corps à corps avec les militants, 

Malgré l'autorisation accordée par le régime Ouattara pour la tenue du meeting de la CNC ce samedi à la place Ficgayo de Yopougon, les forces de l’ordre (police et CCDO) ont contre toute attente, jeté des gaz lacrymogènes contre les manifestants venus au rassemblement de l'opposition.

Au moment où nous mettons sous presse, la ville de Yopougon basculait peu à peu dans la violence et la désobéissance civile à l’annonce de l’interdiction du meeting.

 

Selon une source jointe sur place, la police s’est subitement mise à gazer les manifestants et à leur empêcher l’accès à la place Ficgayo alors qu'ils affluaient pour rejoindre la place Ficgayo

Selon une source jointe sur place, la police s’est subitement mise à gazer les manifestants et à leur empêcher l’accès à la place Ficgayo alors qu'ils affluaient pour rejoindre la place Ficgayo

En riposte, des heurts aussitôt ont éclaté entre policiers et manifestants à divers endroits autour de la place Ficgayo, avec des bagarres, coups de matraques, et jets de gaz lacrymogène. Les populations, sûrs de leur bon droit, ne se sont pas laissées intimider par cette agression injustifiée d'une manifestation autorisée par la police. Elles ont riposté en bloquant plusieurs artères et voies de circulation de la ville, érigeant des barricades ça et là, et brûlant des pneus.
On pouvait voir de la fumée s’élever dans le ciel de Yopougon.
Yopougon par endroits ressemblait à une zone de guerre.
Nous y reviendrons