Des tirs ont été entendus ce mercredi soir, depuis 20h dans la ville de Bouaké. Ces bruits d'armes à feu ont crépité dans les environs du camp pénal de la capitale du Gbêkê. Les premières informations font état de trois blessés. Des victimes consécutives à un affrontement entre des étudiants et des agents de la Garde pénitentiaire de ce camp.

 

Qu'est-ce qui a bien pu se passer entre ces deux corps sociaux ? Aucune information n'a filtré pour le moment sur l'origine de cet affrontement. Toujours est-il que les bruits des armes ont semé quelques peu la panique dans la ville. En attendant d'en savoir davantage sur cette autre violence, nous y reviendrons !Le camp pénal de Bouaké dont les agents seraient en conflit avec des étudiants

Des tirs ont été entendus ce mercredi soir, depuis 20h dans la ville de Bouaké. Ces bruits d'armes à feu ont crépité dans les environs du camp pénal de la capitale du Gbêkê. Les premières informations font état de trois blessés. Des victimes consécutives à un affrontement entre des étudiants et des agents de la Garde pénitentiaire de ce camp.

 

Qu'est-ce qui a bien pu se passer entre ces deux corps sociaux ? Aucune information n'a filtré pour le moment sur l'origine de cet affrontement. Toujours est-il que les bruits des armes ont semé quelques peu la panique dans la ville. En attendant d'en savoir davantage sur cette autre violence, nous y reviendrons !

autre presse