Guillaume Soro, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne, a profité fin novembre d'un déplacement officiel au Maroc pour discrètement rendre visite à l'ex-président burkinabè Blaise Compaoré, alors installé à Casablanca.


Guillaume Soro n'a pas oublié Blaise Comaporé. Du 24 au 27 novembre, le président de l'Assemblée nationale ivoirienne a effectué une visite officielle au Maroc, qu'il a prolongé d'un "séjour privé" de trois jours. Il s'est notamment déplacé à Casablanca, où il a rendu visite au président burkinabè déchu, qui y séjournait à l'époque en compagnie de son épouse Chantal dans une villa prêtée par un ami. Le couple Compaoré a depuis regagné Yamoussoukro, en Côte d'Ivoire, où il avait d'abord séjourné après son départ de Ouagadougou, le 31 octobre dernier.

Au début des années 2000, Compaoré avait soutenu la rébellion des Forces nouvelles menée par Guillaume Soro dans le nord de la Côte d'Ivoire. Les deux hommes sont depuis restés très proches.
AUTRE PRESSE