Hier mardi 3 novembre a été une journée folle à la résidence du président Henri Konan Bédié, président du PDCI-RDA et président du Conseil national de transition (CNT). Une dizaine de cargos de la CRS, du GMI et 3 chars de la gendarmerie nationale étaient postés autour de sa résidence où devrait se tenir une conférence de presse.

 

Après avoir dispersé la centaine de militants postés devant cette résidence, les hommes en armes du pouvoir ont donné l’assaut pour mettre aux arrêts le président du CNT et tous ses collaborateurs dont son numéro 2 du PDCI-RDA, Pr Maurice Kakou Guikahué et plusieurs Secrétaires exécutifs qui étaient présents. Ils ont mis Bédié aux arrêts et l’ont consigné à résidence surveillée pendant qu’ils emmenaient les autres à la préfecture de police ou à la DST.

 

Dans la même journée, nous apprenions que le Commandant Adjoumani Koffi Roger, aide de camp de l’ancien chef d’Etat, a été muté ‘’pour nécessité de service avec mouvement immédiat’’.

Après quoi, nous venons d’apprendre que «tous les éléments des forces de défense et de sécurité mis à la disposition de l’ancien président de la République de Côte d’Ivoire ont été relevés. Tous sans exception», vient de nous confirmer un des anciens gardes du corps.

«Les gendarmes ont tous été mis à la disposition du Commandement supérieur de la Gendarmerie nationale et les autres renvoyés à leurs unités de base», a-t-il affirmé.

 

Aujourd’hui, le président Bédié est à la merci des hommes en armes d’Alassane Ouattara postés autour de sa résidence.