Les choses se compliquent pour Hamed Bakayoko. La DEA va procéder à son interpellation et à celle de 157 personnalités ivoiriennes.
Selon le Directeur Général du Groupe Afrique Media, Justin Tagouh, la DEA ( Drug Enforcement Agency ), l’agence américaine de lutte contre la drogue et spécialisée dans la traque des trafiquants de drogue, est prête à procéder à l'interpellation du Ministre Hamed Bakayoko et de 157 personnalités ivoiriennes, suite à l'enquête du journal international VICE MEDIA.

 

Selon cette enquête, le ministre Hamed Bakayoko est réputé pour être le baron du trafic de drogue en Côte d'Ivoire. Malgré l'ampleur des révélations de VICE MEDIA, le gouvernement ivoirien s'est muré dans un mutisme assourdissant. Il ne s'est pas encore officiellement prononcé pour défendre son ministre de la Défense, désormais dans le viseur de la DEA.

Selon nos informations, le ministre Hamed Bakayoko aurait été livré par ses rivaux politiques au sein de la coalition RHDP au pouvoir, afin de ruiner ses ambitions présidentielles.

En effet, c'est un secret de polichinelle que HAMBAK comme l'appellent ses proches, souhaite remplacer définitivement Amadou Gon Coulibaly en tant que candidat du RHDP à l’élection présidentielle, après que ce dernier ait été foudroyé par une crise cardiaque sévère et maintenu dans un coma artificiel à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière à Paris.