Publié le 26 Février 2021 Autres Sources

Publié le 26 Février 2021 Autres Sources

Le transfèrement de l'ex-président Laurent Gbagbo n'a pas encore fini de livrer ses secrets. L'artiste comédien Dolo Adama alias Adama Dahico a révélé un détail sur la position de Charles Konan Banny. C'était lors de la cérémonie de présentation des membres du comité d'accueil de Laurent Gbagbo le mercredi 24 février 2021 au l'hôtel Palm Club de Cocody.

Le 11 avril 2011, Laurent Gbagbo est fait prisonnier après un bombardement de la résidence présidentielle où il séjournait.

 

Il est alors déféré à Korhogo par les nouveau tenants du pouvoir à savoir Alassane Ouattara et ses partisans. Les jours qui ont suivis, il est envoyé à la Cour pénale internationale (CPI) pour y être juger pour crime contre l'humanité.

 

Adama Dahico, connu pour être proche du président met au bout du jour une démarche qu'il a effectué dans l'objectif de se rassurer de la situation de Laurent a-t-il expliqué lors de la présentation du comité d'accueil sur le retour probable de celui-ci.

A l'entendre, il est allé voir Charles Konan Banny pour mieux comprendre l'attitude des nouveaux dirigeants vis à vis de celui qu'il considère comme son << ami >>. << Il me dit Adama, il faut dire Dieu merci si on a envoyé ton ami à la Cpi parce que s'il restait un mois dans les conditions dans lesquelles il était à Korhogo, on n'allait plus parler de ton ami. Il faut donc remercier Dieu parce qu'au moins sa famille peut lui rendre visite, Il peut se soigner, ses avocats peuvent le voir. Et puis quand le procès va commencer, tout le monde entier saura ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire>>.

 

Voici la réponse qu'il m'a donné a témoigné Adama Dahico en citant les propos du premier ministre de l'époque.

Il a lui même fait sien ces mêmes propos lors d'une interview qu'il a accordé à Jeune Afrique le 6 juin 2014 avec comme interlocuteur le journaliste Benjamin Roger.

Rappelons que Adama Dahico a été candidat à la présidentielle de 2010. Il a obtenu 5972 voix soit 0,9 % des suffrages exprimés à ces joutes.