Publié le 05 Août 2021 : Autres Sources

Publié le 05 Août 2021 : Autres Sources

Un fait divers rapporté par le Tribunal militaire d'Abidjan a retenu notre attention. En effet, le sous-lieutenant KCD, accusé d'avoir escroqué plus d'une dizaine de personnes, vient d'être conduit à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (MAMA).

Fait divers : Un lieutenant écroué pour escroquerie

Selon un fait divers publié par le Tribunal militaire d'Abidjan (TMA), le sous-lieutenant KCD croupit actuellement à la Maison d'arrêt militaire d'Abidjan (MAMA). Que lui est-il reproché ?

 

Notre source indique que le mis en cause a réussi à soutirer de l'argent à plusieurs victimes dont la majorité des femmes.

Il leur a fait croire que dans le cadre de son travail, il est en stage en Chine. Le sous-lieutenant a promis des mèches naturelles et des casques de salon de coiffure aux dames. Il ne s'arrête pas là. KCD est parvenu à convaincre les hommes qu'il pourrait leur faire des véhicules de la Chine.

 

Les personnes touchées par KCD se sont réjouies de faire une bonne affaire avec le sous-lieutenant. Dès qu'il entre en possession de l'argent devant servir à acquérir les marchandises et les voitures, l'homme s'est fondu dans la nature. Le tribunal militaire d'Abidjan le faux stagiaire a mis les numéros de toutes ses victimes sur une liste noire et a bloqué leurs numéros de téléphone.

 

Les victimes ont vite découvert le subterfuge et ont saisi les autorités compétentes. Après cinq mois de recherches, le sous-lieutenant a été appréhendé le mardi 3 août 2021 au domicile de sa belle-mère. Le militaire est déféré devant le parquet d'Ange Kessi Kouamé, le commissaire du gouvernement. Il lui est reproché des faits d'escroquerie. KCD croupit actuellement à la Maison d'arrêt d'Abidjan.

Par ailleurs, le Tribunal militaire d'Abidjan invite les populations à faire beaucoup attention aux militaires et policiers qui leur promettent réussite aux concours, dans les affaires et autres transactions financières.

Mamadi Diane

 

Suspension des recrutements

Convoquée par l’ONU pour être entendue, madame Foué sera interdite de voyage par le gouvernement ivoirien. Les fonctionnaires détachés auprès de l’ONU restent dépendants des autorités de leur pays d’origine, puisque que ceux-ci sont sensés reprendre leurs postes d’origine dans la fonction publique une fois leur mission auprès de l’ONU achevée.
A la suite de cette affaire de vente d’emplois toujours pendante, tous les recrutements de fonctionnaires de nationalité ivoiriennes pour des missions de l’ONU ont été suspendus jusqu’à nouvel ordre. Selon les sources diplomatiques à New-York, l’affaire des emplois vendus dont nous ne voyons qu’une petite partie, remonte au passage de Soro Guillaume et de Paul Koffi Koffi à la Primature.

Les vidéos conférence sur l’affaire