L’on a frôlé, de très peu, un bain de sang entre éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire ( Frci) et une patrouille du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo).

Des tirs nourris entendus n’ont heureusement pas atteint leurs cibles. Mais, c’était largement suffisant pour créer la panique chez les populations, toujours habitées par la psychose de la crise post-électorale ayant fait, au moins 3.000 morts.
Les faits se sont produits au Centre émetteur de l’antenne d’Abobo, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 août 2014, vers 5 h du matin, selon une source policière. De fait, des éléments des Frci, de garde cette nuit-là au centre d’émetteur de la Rti à Abobo, se sont fait tirer dessus par des éléments du Ccdo en patrouille, suite à des informations totalement erronées.
Il ressort des informations dont nous disposons que des éléments des Frci, ont interpelé un groupe de quatre (4) personnes dont un jeune Guinéen, Camara Souleymane. Celui-ci, très agité, menaçait, à l’aide d’un objet contondant, notamment un gourdin, sa compagne, une ivoirienne de 20 ans, Mlle Diomandé Aminata. Un problème de cœur est à la base de l’escalade entre les deux amoureux.
Face à cette crise de jalousie qui prenait des proportions inquiétantes, le chef de poste des Frci contacte le Ccdo en vue de conduire les furieux amoureux dans le poste de police le plus proche. Phares allumés, gyrophares et sirène en marche, le Ccdo arrive à tombeau ouvert. Camara Soulynane prend alors la fuite à leur vue. Il n’en fallait pas plus, aux Frci pour ouvrir le feu, notamment en libérant des tirs en l’air, pour amener le fuyard à s’arrêter. Mais, face à ces coups de feu nourris, les éléments du Ccdo, pensent toute de suite qu’ils ont été attirés dans un guet-apens et donc, ils se mettent à riposter.
Pour éviter le pire, le chef de poste des Frci, le caporal Diomandé Médandjé prend son courage à deux mains et se signale à ses frères d’armes. Il n’y a donc eu aucun blessé par balles encore moins de perte en vies humaines heureusement.
source rue86