les tournées politiques baptisées « visites d’etat » qu’effectue
alassane dramane ouattara n’ont qu’un objectif.
Corriger son déficit de popularité en utilisant tous les
moyens de l’etat. Qu’ils soient légaux ou illégaux. ici,
l’essentiel, c’est de s’adjuger un second mandat. il faut
donc créer un environnement propice. et c’est ce que ouattara fait depuis sa première visite d’etat intervenue dans
la région des montagnes en 2012 jusqu’à la dernière en
date, du 14 au 17 septembre dernier, dans l’iffou. où il a
reçu le soutien du controversé président de la commission
électorale indépendante (Cei), Youssouf bakayoko et du président du conseil constitutionnel, francis vangah Wodié. tous deux ses partisans.

Bakayoko et Wodié  dans Les Poches de ouattara

 

Youssouf bakayoko, celui par qui le malheur est arrivé en

Côte d’ivoire suite à la présidentielle de 2010, a été imposé
encore, récemment, à la tête de la Cei, alors que ouattara et ses partisans
avaient accepté le principe du choix d’un président consensuel. et comme on pouvait s’y attendre, l’opposition, la société civile et l’église catholique
ont claqué la porte de la Cei. mais ouattara, lui, n’en a cure. Youssouf bakayoko qui a violé la loi pour le proclamer « vainqueur » à son Q.G au
Golf l’hôtel en décembre 2o10 est toujours là. apte à rééditer à servir, de nouveau,  son « maître » en 2015. et ouattara ne ménage aucun
effort pour préserver son dévot. il ne s’en est d’ailleurs pas caché à daoukro, au domicile d’henri Konan bédié, le président du pdci, le 15
septembre dernier. « (…) on doit se réjouir pour sa présence
à la tête de la Cei. je l’ai accepté les yeux fermés. nous n’allons pas le changer
», a soutenu ouattara à propos de Youssouf bakayoko.
Celui-ci, pour montrer que son complice ne lance nullement
les paroles en l’air, était présent au meeting d’alassane ouattara à daoukro, à la clôture de la tournée dans l’iffou du 14 au 17 septembre dernier. en soutenant ouattara par sa présence à son meeting, Youssouf bakayoko démontre encore qu’il est un danger pour la démocratie et la transparence des élections en Côte d’ivoire. Que dire de francis Wodié ? le président du Conseil Constitutionnel est logé à la même enseigne que Youssouf bakayoko. pour la simple raison que tout
comme le président controversé  de la Cei, il s’est retrouvé aux meetings
politiques d’alassane ouattara dans l’iffou où celui-ci a appelé les populations à
voter pour lui en 2015. un exercice auquel il s’adonne depuis 2012. ayant dans les poches, les deux responsables des structures chargées
ouattara est en roue libre pour un hold up électoral en 2015.

Le rhdp en pleine   déconflture
ouattara reste attaché au scénario mis en place pour renverser le président laurent Gbagbo en 2011. C’està- dire le rhdp, pensé et conçu à paris en octobre 2005. pensant que ce mouvement politique hétéroclite est mécaniquement plus représentatif que la majorité présidentielle (lmp) de laurent Gbagbo, la communauté internationale a donc fait le ménage pour renverser le
président élu. aujourd’hui encore ouattara enfourche la
même trompette. en tentant d’activer cette structure. Qui,
pourtant est en pleine déconfiture. mabri toikeusse a déjà
vendu l’udpci du général robert Guéi à alassane ouattara,
mettant la base de ce parti dans le désarroi. mabri se comporte même sur le terrain comme le directeur de campagne de ouattara. C’est
ce qu’a fait henri Konan bédié en soutenant une candidature
unique d’alassane ouattara. « j’ai donné des instructions fermes à mes
hommes qui préparent la convention pour une candidature unique de ouattara au
rhdp à la présidentielle de 2015 ». irritant les militants du parti d’houphouët-boigny qui n’ont pourtant pas encore choisi leur candidat à la présidentielle
de 2015. de toutes les façons, ouattara ne cherche pas le plébiscite. la
complicité avec bakayoko et Wodié étant un acquis. « je pars de la tête du pouvoir en 2020 pour favoriser l’alternance souhaitée par bédié. a
cette période, bédié et moi serons en base-arrière pour encadrer les jeunes qui viendront », a déclaré ouattara lors de sa conférence de
presse au terme de sa tournée dans l’iffou .

autre presse  le 22/09/2014