Un rapport complet, verbatim de plus de deux ans d’enquête, a été transmis lundi soir à New York, nous confie t'on.

 

Des premières informations recueillies, ces derniers dont certains sont en poste à l'Assemblée nationale et d'autres qui ont des fonctions militaires, seraient au centre d'une enquête sur des enrichissements illicites et des crimes contre des civils.

 

Nous apprenons que Guillaume Soro  en aurait été averti depuis fin décembre dernier.

 

Si la liste des noms n'a pour l'heure pas été dévoilée, même si certains nous ont été confiés en nous demandant de ne les rendre public, la police  de l'Onuci bénéficieraient de témoignages et de preuves à charge contre la totalité de ceux qui y figurent.

 

Rien n'indique à cette heure des liens avec la procureure Bensouda de la Cpi même s'il n'est plus un secret qu'elle s’intéresse de près, elle aussi, à la planète Guillaume Soro.

 

   sources sécuritaires de l'Onuci