Une partie d'Abidjan reste dans le noir depuis hier. Hier nuit c'était Cocody-Angré et Abobo. Cette nuit le dégât évolue progressivement. L'obscurité va un peu au delà du 35ème arrondissement, c'est à dire jusqu'à la palmeraie. Voyez-vous ? Après la douleur de Bassam , des dirigeants sérieux ne serviraient pas un tel crève-coeur au peuple.

 

Sauf chez nous au pays des merveilles où le chef est plus préoccupé à jouer sur son IPhone, que de protéger la vie d'Alice.

 

lu pour sur https://www.facebook.com/bigala.kole