Bilan provisoire donné par  plusieurs médias: 10 militaires tués, 01 gendarme tué, 01 gendarme blessé et 02 autres portés disparus. 01 assaillant neutralisé.

Base attaquée vers 03 heures du matin par des assaillants estimés à un volume de 30 individus ».

Fragiliser le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, discréditer le gouvernement de Côte d’Ivoire en présentant le pays comme un état failli et voyou et frapper !

Les assaillants et les terroristes sont à nos portes ! Ce n’est que le début ! »

Joël Touré

Commentaire
Les terroristes vivent
Du trafic de drogue et même de la drogue !
Ils combattent plus fermement les états qui refusent de dealer et de fermer les yeux. On a entendu souvent le Pdt Kaboré expliquer les deals (contre nature) qui lui ont été proposé pour avoir la paix . Pour ce qui de la CI, il ne faut pas voir un acte terroriste simple et isolé. Il y’a lieu d’inscrire cela aussi bien dans le contexte sous régional et international du terrorisme, mais dans les tensions politiques internes et locales, et aussi les mouvements
Dans l’armée ces à dernières années. Ce qui peut paraître comme un exploit, c’est que le pays ait pu rester longtemps à l’abri, eu égard aux évènements de 2002 à 2011. Alors que le burkina sombrait et que le Mali était déjà en difficulté, la Côte d’Ivoire qui partage des frontières qui ont été des zones poreuses durant la rébellion, semble avoir résisté par là-bas, ces zones fragiles . Puis c’est à Bassam qu’on avait été frappé et non au Nord, dans ces zones où on pouvait s’y attendre. Dans une enquête terroriste, il y’a lieu de présenter toutes les hypothèses possibles, et d’envisager toutes les ramifications possibles.

 

Au Burkina, la revendication n’est
Pas religieuse ! Ce ne sont pas des Djihadistes et mu musulmans purs et durs, qui veulent instaurer un état islamique, et propager l’islam , comme au Mali ou ailleurs, même si la question d’espace et de territoire pour le trafic , est au cœur des déploiements des attaques. Il y’a des revendications politiques diffuses et sournoises ( rejet du régime de Ouaga et combat contre son refus de collaborer ), à côté des postures religieuses prétendues , dans les agissements des terroristes.

 

La Côte d’Ivoire et son gouvernement sont devenus gênants . Ils sont une cibles . Ils ne peuvent pas être des alliés . Alors les terroristes passent à l’action. Nous devons nous préparer au combat. Nous avons retardé depuis plusieurs années , en nous y préparant. Nous étions déjà dans le combat d’ailleurs ! Il ne fait que passer à une autre étape. Nous en saurons plus dans les heures et jours à venir.