Si le tueur de Bouba se la coule douce au gnouf, comment les gens auront -ils peur d'assassiner?

 

Maintenant on ne se déplace plus. Le CHU d'Angré est trop loin. C'est du gaspillage d'énergie ce long voyage . Ça se passe actuellement dans les domiciles et il n'y aura Rien!

 

''Attrape ton enfant, sinon je le tue gratis pour mes sacrifices. De toutes les façons, je connais tous les grands dans ce pays. On ne peut rien me faire. Tu sais qui je suis ? C'est quoi la loi? C'est nous la loi, c'est nous la police, c'est nous la justice! D'ailleurs celui qui met sa bouche dedans, je le fous au cachot "

Celui qui tue à son domicile en association avec sa famille, ne peut qu'avoir cette pensée. Voilà bien ce à quoi on est exposé aux pays des merveilles. Ce n'est plus évident qu'Alice grandiss

 

voici les faits

Un enfant de 3 ans tué 

 

 Le mercredi 20 juin à Marcory près du grand marché, un garçonnet de 3ans est l'objet de plusieurs heures de recherche par sa famille. Pus tard, hélas ! Il est découvert mort noyé chez le voisin immédiat...

 

Les zones d'ombres que couvrent ce drame, font de ce dernier le principal suspect dans une affaire assimilée à la tragédie du petit Bouba, par la famille éplorée.

 

En effet présenté comme un riche homme isolé dans le quartier, domicile quotidiennement barricadé par une vigilance accrue de gardiens ce, encore pour des raisons peu manifestes, pèsent essentiellement contre ce profil, les lourds soupçons d'un crime rituel. 

 

Le mercredi 20 juin, il est découvert chez l'individu; ressortissant Guinéen du nom de Djiré ,avoisinant la cinquantaine, un drame jusque là inexplicable. Un garçonnet de 03 ans, Axel Konan est retrouvé mort noyé dans sa piscine. 

 

Les éléments de constat qui confortent alors les accusations contre ce dernier, sont que situé au voisinage immédiat, l'homme niait toute présence étrangère en sa demeure durant les heures de recherche du môme. Au bout du fait, il contacte la police, et s'assure de leur présence, avant d'annoncer la macabre nouvelle, à la mère du petit.

 

Du côté de la police à l'arrivée d'une équipe scientifique, elle relèvera uniquement une épistaxis sur la victime, "due jusqu'à preuve du contraire à la noyade" selon les sources. Celle-ci privilégiant donc cette hypothèse à l'ouverture d'enquête, au contraire de la famille éplorée, soutenant mordicus l'implication de Djiré, le voisin immédiat, chez qui s'est produit le drame.

 

Depuis lors, des internautes se font l’écho de l'avis des proches du défunt pour encourager l'interpellation du mise en cause.

 

Mais préfèrent rassurer les sources sécuritaires " On a ordonné une autopsie pour mieux apprécier les raisons de cette mort, donc on ne peut procéder à une interpellation pour l'heure. N'empêche, nous savons où Mr Djiré se trouve, il est tenu de nous informer de tous ses déplacements".