Plus ils voient le temps passer, plus la peur de voir leur argent disparaitre les envahie et les motive à manifester.

 

Des souscripteurs des 27 sociétés d'Agrobusiness dans le viseur de la justice voire plus, ont pris leur courage à deux mains vendredi à Abidjan pour une nouvelle fois manifester avant d'être cette fois ci gazés par la police au niveau de la zone de la préfecture .

Avant ça, la centaine de souscripteurs avait investi la zone de la gare sud pour exprimer ses préoccupations quant à cette affaire qui, depuis début janvier, agite ceux qui ont porté leurs espoirs financiers dans les projets d'investissements agricoles attrayants proposés par les structures depuis lors gelées à tout niveau par les autorités judiciaires.

 

Une dizaine d'entre eux fut arrêtée par la police et acheminée vers les locaux de la préfecture. Dans un élan de solidarité, d'autres ont tenté de s'interposer en allant manifester leur désir de voir leur camarades être libérés jusque devant les locaux de la préfecture avant de se voir être dispersés par des lacrymogènes lancées en leur direction.

 

Les souscripteurs qui ont manifesté ce jour en appellent à l'Etat pour la restitution de leurs retour sur investissement (RSI) quand d'autres, plus modestes dans leurs espoirs et revendications, espèrent au regard de la tournure de l'affaire, au moins revoir leur capital de départ.