De graves révélations faites par un certain Johnny Patcheko Antonio via une vidéo sur son profil facebook donnent des frissons. Il parle de M. MARC DOU vivant à Yopougon nouveau quartier pharmacie sacré coeur, qui serait malade du SIDA. Ce dernier, selon Johnny Patcheko, aurait décidé de contaminer le maximum de personnes en couchant avec les filles sans se protéger. Il aurait déjà fait une victime : Marthe Tapé (sa voisine d'en face) décédée en août 2014.

 

Johnny PatcheKo Antonio qui revendique être membre de la "Djossi Gang" explique dans sa vidéo que l’objectif de l’homme est de faire de nombreuses victimes, parce qu’il aurait été contaminé par une tierce personne. Alors lui Johnny PatcheKo a décidé d’empêcher une telle entreprise « macabre » à l’encontre d’innocentes personnes. A l’en croire, Marc est un habitué des boîtes de nuit. C’est dans ces lieux qu’il trouve facilement ses proies.

Johnny soutient que des filles ne font que défiler dans la maison de Marc qui travaille dans un grand hôtel de la place. Il aurait fait déjà 3 ans de maladie couché dans un lit et aurait été abandonné par les siens.

 

« Nous n'avons rien contre les malades du Sida, mais un malade du Sida qui a une intention comme celle de MARC DOU, est un danger pour la societe. Et nous sommes tous en danger même vivant en Europe. Parce que la Côte d'Ivoire, c'est notre pays en ce sens que nous y allons pour les vacances. Alors faites très attention, car ce monsieur a vraiment un raisonnement de malade. Utilisez toujours des preservatifs svp, et sensibilisez le maximum de personnes possibles sur les agissements horribles du sieur Marc Dou », a conseillé celui qui se reclame de la Djossi Gang, ajoutant que c’est à titre préventif qu’il a fait cette vidéo.

 

Que peut-on dire face à de telles révélations et accusations sur une tierce personne ? Nous n’attendons que la réaction du sieur Marc Dou pour connaître la vérité dans cette affaire.