Côte d’Ivoire: Des baraques servent de salles de classes à Bayota

Côte d’Ivoire: Des baraques servent de salles de classes à Bayota

C'est au sein d'une baraque scindée en deux que les apprenants de l'école primaire publique de Téhiri reçoivent le savoir et la connaissance.

 

Tehiri est un village de la sous-préfecture de Bayota dans le département de Gagnoa.

 

L'état des deux salles de classes de cette école primaire publique accessible par une piste villageoise à partir du village de Gbigbikou sur l'axe routier Gagnoa-Sinfra ne laisse personne indifférent.

 

Les bambous autour des deux salles de classes poussiéreuses faute de béton et de propreté pour protéger les élèves et les maîtres contre les vents violents et les maladies liées à un environnement malsain, sont sur le point de céder définitivement. Quant à la toiture, elle informe immédiatement celui qui découvre l'école pour la première fois, que la chaleur est maîtresse des lieux en saison sèche.

 

Très peu d'élèves restent concentrés pendant les cours à cause des bruits des motos et des tricycles qui passent à proximité de l'école qui attend toujours sa clôture et dont les autres salles de classes ont véritablement soif de peinture pour présenter une fière allure. Récemment, les jeunes de Tehiri ont décidé de trouver une solution à ce sérieux problème qui impacte négativement les résultats des apprenants. Cela, en s'engageant à poser une première pierre pour la construction de nouvelles salles de classes.

 

Mais pour le moment, c'est dans cette précarité que les enseignants dispenseront le savoir aux élèves cette nouvelle année scolaire qui démarre le lundi 12 septembre 2022.

 

Notons que Tehiri est le village de l'ex footballeur international ivoirien Zokora Didier dit Maestro et du footballeur Max Alain Gradel toujours en activité sportive.