Scandale de cocaïne en Côte d'Ivoire 

NICOLAS IBEKWE

Nicolas Ibekwe est un journaliste bien connu au niveau de la presse internationale.Il est détenteur d’un diplôme en anglais obtenu à l’Université d’État de Lagos. Il est aussi titulaire d’une maîtrise en journalisme international de la City University, une université britannique publique située à Londres au Royaume-Uni.
Ce natif de Marilou ( Nigeria) entame sa carrière journalistique en 2008 avec le journal Next. Nicolas Ibekwe est lauréat de plusieurs prix et distinctions dans les reportages d’investigation. En effet, en 2009, il a remporté le prix d’investigation Wole Soyinka de la catégorie en ligne avec un reportage sur l’histoire de la prolifération des armées engagées dans la région en difficulté Niger-Delta du Nigéria.Il a également reçu le prestigieux prix CNN des journalistes africains au cours de la même année. Une année plus tard, en 2010, il reçoit le deuxième prix Wole Soyinka pour les journalistes d’investigation. Il fût finaliste du plus grand prix décerné aux journalistes d’investigation en Afrique, Forum des journalistes d’investigation africains (FAIR), en 2010 et 2011.
Ibekwe est un journaliste polyvalent, passionné des reportages d’investigation. En effet, il a travaillé en tant que sténographe judiciaire. Par ailleurs, il a écrit des articles en sport et reste un excellent critique et chroniqueur. Cet ancien correspondant de la Voix de l’Amérique est un «poète de la rue» et affolé de la musique hip-hop. Il a en outre travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) et la radio Public Broadcasting Service (PBS) des États-Unis et d’autres publications internationales. Il est ancien élève de Chevening au Royaume-Uni et boursier 2016 de World Press Institute (WPI), une organisation éducative américaine basée à Minneapolis-Saint Paul.

DAAN BAUWENS

Quant à Daan Bauwens, il est un journaliste d’investigation de nationalité belge, basé en Belgique. Titulaire d’une maîtrise en psychologie, il travaille pour plusieurs médias internationaux. Notamment, Vice, De Morgen, De Standaard, Knack, MO et l’agence de presse internationale Inter Press Service. En tant que correspondant, il a travaillé en Israël, en Turquie, au Maroc et au Japon. En 2019, il réalise son premier documentaire sur la psyché et la sorcellerie en Ouganda. Daan combine le journalisme narratif et anthropologique dans des articles de journaux et en prose.
Ce qui lui a valu le prix Fullbright pour le journalisme narratif et la recherche sur le dialogue interculturel à New York en 2015 et en 2016. Depuis 2008, ses recherches se focalisent sur l’influence de la culture, sur la communication interpersonnelle et interculturelle. Les sujets de recherches et publications de Daan Bauwens prennent en compte l’état d’esprit israélien et la culture des jeunes. En 2014, il a été bénéficiaire de la subvention Fulbright pour des recherches et une série de publications sur les effets profonds de la diversité culturelle et de la diversité sur la culture urbaine de Manhattan et de Brooklyn.
Cette recherche a lieu en 2015, grâce à l’appui et la collaboration de l’ONG City Lore de New-York.

Nicholas Ibekwe et Daan Bauwens sont donc les deux journalistes qui travaillent pour le magazine international québécois Vice, venus enquêter au bord de la lagune Ebrié. Ce sont eux qui ont cité le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, Premier ministre par intérim, dans une curieuse affaire de trafic de drogue à Abidjan.
Nicholas Ibekwe et Daan Bauwens ont ainsi gravement mis en cause dans le journal d’investigation le maire de la commune d’Abobo, ordinairement réputé sérieux. Ce dernier a réagi ce lundi. «Ces allégations vont à l’encontre de mes principes de vie et sont de nature à jeter le discrédit sur mon pays, en raison des fonctions que j’exerce. Au regard de ces insinuations extrêmement graves et diffamatoires, j’ai décidé de porter plainte contre Messieurs Ibekwe Nicholas, Daan Bauwens et les relais », a écrit Hambak dans un bref démenti.